Dernières infos :  

11/06/2024 Mise à jour des tableaux d'analyses décadaires : rubrique climatologie
01/06/2024 Mise en ligne de la synthèse climatologique de Mai 2024 : cliquez ICI
01/06/2024 Mise à jour des tableaux d'analyses décadaires, mensuelles et annuelles : rubrique climatologie
  

RECUPERATION EAU PLUVIALE

En 2013, un système de récupération d'eau pluviale a été réalisé. Mise à part le réseau de distribution interne (au delà des filtres) l'ensemble de l'installation est une réalisation personnelle.

Contrairement au chauffe eau solaire, il est peu probable, sauf augmentation extra ordinaire du prix de l'eau, que cette installation soit rentabilisée à courte échéance. Elle a donc une vocation avant tout écologique de préservation de la ressource d'eau potable.

Une cuve de 5000l a été installée en terre, amarrée sur un radier de béton :

IMG_0413 (Copier).jpg
Le trou

IMG_0493 (Copier).jpg
Compte tenu de la légèreté de la cuve, nul besoin d'engin de levage.
Un portique de balançoire et un palan ont suffit pour la descendre.

IMG_0535 (Copier).jpg
La cuve en place sur le radier.

IMG_0549 (Copier).jpg
La première pluie récupérée!

IMG_0554 (Copier).jpg
Les litres s'accumulent.

IMG_0607 (Copier).jpg
Après 3 jours pluvieux, la cuve est pleine. Cela représente en moyenne 30 jours d'autonomie (un peu moins l'été avec l'arrosage du jardin, inversement l'hiver).
200m2 de toiture sont reliés à la cuve. Il faut donc 25mm pour la remplir. Sachant qu'il tombe en moyenne 900mm de pluie à Viriat, il ne devrait pas y avoir de problème de pénurie.

Une pompe immergée alimente un ballon tampon (surpresseur). De ce ballon l'eau repart soit sur un robinet extérieur, soit sur un circuit intérieur, totalement indépendant de celui d'adduction d'eau potable. Après être passée dans trois filtres successifs, elle alimente les WC et le lave-linge.

Le compteur installé sur ce circuit indique que sur une année, ce sont en moyenne 33 100 l d'eau pluviale qui ont été utilisés, pour l'usage intérieur, soit 33m3 d'eau potable préservés. Cette eau pluviale présente l'avantage d'être non calcaire, évitant ainsi l'emploi de nettoyant détartrant pour les WC et réduisant la quantité de lessive pour le lave-linge :

IMG_9294.jpg

E) Ballon tampon eau pluviale + filtres
A à D) système chauffage solaire

Bilan au bout de 9 ans :
► 381m3 d'eau potable préservés dont :
- 298m3 : chasses d'eau + lave-linge
- 83m3 : d'usage extérieur : arrosage jardin, lavage...

Date de création : 12/10/2014 21:29
Dernière modification : 12/10/2014 22:19
Catégorie : - EAU DE PLUIE
Page lue 6967 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !